Suivez-moi

BRM 300 Ménigoute 2018

Comme pour le 200, j'attends bon nombre de participants. Les cyclos Yonnais viennent en force avec 7 membres. Pour la première fois 2 vélomobiles viennent participer au brevet, c'est sympa. Nous sommes 31 à prendre le départ.

Le départ est donné
Le clocher de Ménigoute ne sonne pas à l'heure fatidique, sûrement en grève c'est à la mode en ce moment... Tant pis nous partons quand même ! Les premiers kilomètres sont très roulant, Latillé, Neuville-du-Poitou sont passés assez vite (avec un vent favorable). Je suis dans un groupe de 4 (nous étions 5 dès le départ) composé d'André, Thierry et Laurent. Je m'étonne de ne pas avoir les vélomobiles devant nous... A Dissay les premières bosses arrivent, ça permet de changer de position sur le vélo. Ah ! Les vélomobiles sont dans nos rétros. Nous arriverons quasiment ensemble au premier contrôle de Bonneuil-Matours à 7 h 07, placé au km 65. Nous n'avons pas chômé... Je m'achète un pain aux raisins que j'engloutis illico presto !

Usson-du-Poitou
La météo était très pessimiste mais pour le moment ça reste correct. Nous aurons un peu de pluie fine pendant une grosse heure. Par contre pour le vent pas de problème il est bien présent, flux de sud. La fête est donc finie puisque nous basculons cap au sud !! Les vélomobiles nous dépassent, la lutte est inégale. Le groupe s'entend bien, il vaut mieux ne pas être seul dans cette portion. Le vent associé au terrain plus vallonné ne doit pas être une partie de plaisir en solo. Au niveau de Bouresse nous empruntons la D727 plus rectiligne, pas d'abri, le vent ne nous épargne pas. Nous atteignons le second contrôle d'Ussons-du-Poitou à 9 h 19, 120 km dans les chaussettes.

Mairie de Salles-de-Villefagnan
Nous repartons, toujours sur la D727. La circulation reste très calme pour un samedi. Le vent commence à être usant mais nous gardons le cap. La Chapelle-Baton, Civray et Ruffec sont derrière nous. Je me sens très bien, les jambes tournent bien. Quand c'est comme ça tout semble plus simple, pourvu que ça dure ! A 11 h 36 nous sommes devant la mairie de Salles-de-Villefagnan, km 172. Pas de commerce ici. Il y a 5 ans quand nous avions fait le parcours dans l'autre sens. J'avais noté qu'il fallait changer la ville contrôle... et bien j'ai zappé. Dans 5 ans promis le contrôle sera à Gourville !

Château d'eau de Chef-Boutonne
Un sandwich avalé, nous repartons. Tiens en parlant de Gourville, c'est le point le plus au sud du parcours, le vent va donc nous être favorable (nous l'aurons de coté jusqu'à Beauvais-sur-Matha). C'est aussi le lieu où Laurent s'arrêtera une bonne heure car il a un gros coup de barre. Il nous demande de filer sans l'attendre. Le profil reste bien vallonné, nous aurons un peu plus de 2000 m de dénivelé sur l'ensemble de brevet, ça reste très raisonnable. Mes petits camarades m'avaient vendu du rêve avec un vent bien favorable. Mais celui-ci à tourné, il vient de l'ouest, donc latéral ! Avant le prochain contrôle nous rattrapons un vélomobile, il a eu pas mal de problème de navigation. Ceci explique cela ! Nous pointons à Chef-Boutonne, km 248, il est 14 h 50. Le vélomobile de Jean-Pierre est l'attraction des clients du bar !!

L'arrivée
Allez dernière ligne droite. A présent c'est plat jusqu'au bout. Sans ce foutu vent il n'y aurait pas un coup de pédale à donner (j'exagère juste un peu). Des nuages noirs apparaissent et comme ce matin, nous essuyons quelques gouttes avant d'arriver à Ménigoute ! Nous arrivons en même temps que Jean-Pierre (son collègue Patrick est arrivé 1 h 30 avant nous). A 17 h 17 ce BRM ce termine pour nous.

Content une nouvelle fois du déroulement de la journée. De sympathiques camarades et une météo finalement clémente. Une bonne journée de vélo, là est le principal !

Album photo




La vidéo tournée par Daniel GOUTEL

Aucun commentaire:

Publier un commentaire