Suivez-moi

BRM 300 km Ménigoute 2019

3 semaines après le 200, nous revoilà à l'arrêt de car de Ménigoute pour le départ du 300. Cette fois-ci nous sommes 32 participants, là encore c'est une participation record (31 l'an dernier). La distribution des cartons se passe bien.

Départ imminent
5 h pétantes nous nous élançons. Je prends la tête et un groupe de 8 se forme. Il ne fait pas très froid, le temps est sec. Pas de grand discours en cette fin de nuit, on roule. J'essaie d'allumer ma caméra, mais celle-ci reste éteinte ! A la première pause pipi, je regarde ce qu'il se passe. Comme un con j'avais mis la caméra à l'envers (il faudrait un détrompeur dans le boitier). Ah cette technologie embarquée, ce sont les nouveaux problèmes du cyclo moderne ! Revenons-en au pédalage basique... Le vent est défavorable et le terrain bien vallonné, la progression est bonne. A 7 h 10 les 62 premiers kilomètres sont fait (contrôle de Saint-Michel-le-Cloucq). Je pointe les cartes du groupe.

Sur la route
Nous repartons du point le plus à l'ouest pour remonter nord-nord-est. La pluie se met à tomber, associée à la fraîcheur le cocktail est réfrigérant ! La longue (7 km) montée de l'Absie, n'y changera rien, je suis frigorifié. La pluie et les projections d'eau des roues de mes camarades sont un calvaire. Le vent ne nous aide pas non plus, bref tout va bien... Nous arrivons à Bressuire, il est 9 h 25 (km 122). Je ne suis pas très chaud pour un long arrêt car je sais que le reprise sera glaciale. On s'offre tout de même un chocolat chaud.

Le Road' Bar
Comme prévu la mise en route est glaciale. Il va falloir un long moment pour se réchauffer. Le profil est moins cassant et à partir de Saint-Maurice-la-Fougereuse le vent nous donne un peu de répit. Nous en profitons pour embrayer un peu. Je me sens assez bien, et comme je le dis à Francis : "je vais mettre un peu le museau à la fenêtre". Doué-la-Fontaine se profile et certains casseraient bien la croûte ! Là encore je ne suis pas chaud pour un long arrêt... Nous posons nos vélos au Road' Bar à 11 h 33. Je préfère rester dehors pour ne pas revivre le reprise de Bressuire. J'en profite pour appeler mon épouse et prendre des nouvelles. Tout en mangeant un mini sandwich à la pâte à tartiner saveur moka. Bon ça fait 20 minutes d'arrêt ça commence à être long !

Dernier contrôle, Monts-sur-Guesnes
A 11 h 53 nous repartons, j'ai les jambes cassées ! Bon il faudra s'accrocher, et le vent ne sera pas mon allié (nous repartons vers l'est). Je me prends donc pour Yvette Horner et joue à l'accordéon entre les deux contrôle. C'est assez usant comme instrument... La pluie cesse enfin, c'est toujours ça de moins. Depuis le départ Alain est très impressionnant, du solide le gars. Déjà sur le 200 il s'était baladé face au vent. Dernier contrôle, Monts-sur-Guesnes, il est 14 h 25.

Il nous reste 60 bornes. Nous attaquons par une descente qui nous donne de l'élan et filons cap au sud, le vent semble favorable. Je retrouve enfin mes jambes dans la montée de Mirebeau. Mis à part quelques faux plat, le reste du parcours est assez facile. On accélère bien, les jambes répondent tant mieux (j'ai rangé l'accordéon). Juste avant Sanxay, la butte des Fontenelles scinde le groupe en deux. 5 minutes nous séparent à l'arrivée. Aucune volonté de notre part de "flinguer", c'était juste pour se finir les jambes.

Bonne humeur à l'arrivée 😁

Deuxième étape de qualifications faite. Prochain rendez-vous le 4 mai pour le 400.

Album photo


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire