Suivez-moi

Dodécaudax du Solstice 2019

L'an dernier je n'avais pas pu participer car les températures négatives m'avaient fait renoncer. Cette année une semaine avant le jour J la météo semble plus que correcte mais une fois de plus le temps ne tourne pas en ma faveur. De la pluie et surtout un vent très fort sont annoncés. Je renonce donc une nouvelle fois à y aller à vélo. Thierry me propose de m'emmener et de manger un plat de pâtes, je ne peux résister !

Nous arrivons au point de départ vers 20 h 30, pas encore grand monde sur place. Le temps de nous préparer la trentaine de cyclos (quelques nouveaux et bon nombre d'habitués) est présente devant l'entrée du Centre Municipal des Sports (à Tours est-il nécessaire de le préciser ?). Après les consignes de sécurités d'usages, le 8ème Dodécaudax du Solstice peut commencer !

De nuit
Nous quittons Tours en admirant les décorations de Noël. J'ai consulté une dernière fois la météo, il n'y aura pas de miracle, pluie et vent seront au programme. Mais pour l'heure nous sommes au sec et le vent d'ouest est latéral (il le sera jusqu'à Dissay). Après une bonne heure de route Vivian ouvre le bal des crevaisons ! Nous en aurons 7 ou 8 sur la première partie de la randonnée. Malgré le vent globalement favorable sur ces 100 premiers kilomètres, notre progression n'en profite pas pour prendre un peu d'avance. Heureusement les températures sont bien au-dessus des moyennes saisonnières ! Nous subirons comme prévu des averses plus ou moins fortes. Malgré tout l'ambiance du groupe est excellente et les discussions tournent autour du vélo. Et plus particulièrement sur le bilan de l'année et les prévisions de 2020. Nous arrivons à "l'auberge du Solstice" vers 2 h. Une séance "déshabillage et mise au sec" précède l'apéro et le repas. Merci à la dream team pour ce bon moment de convivialité.

Auberge du Solstice
Peu avant 4 h (mon GPS m'indiquait 5 h !) il nous faut reprendre la route. J'aurai besoin de près d'une heure pour retrouver une température corporelle agréable. Il ne fait pourtant pas froid dehors. Les nuages ont disparu et le vent est moins fort. Nous aurons quand même des rafales très fortes. Pour preuve un jeune apprenti en scooter s'est fait renverser. Nous l'aidons à sortir son scooter du fossé. J'ai dû trop manger depuis le départ car j'ai la nausée. Ça passera au fil du temps. Une fois à Chouzy-sur-Cissé nous longeons la Loire sur une cinquantaine de kilomètres pour rejoindre Tours. Heureusement que le vent est bien moins fort qu'hier ! Le "Café d'en face" est atteint à 8 h 45, c'est comme chaque année le point final de la randonnée.

Merci à Jean-Pierre et son équipe de nous proposer cette aventure de fin d'année !

Album photo


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire