Suivez-moi

Dodécaudax Vienne Sud-Est 2019

26 participants
Après le Paris-Brest-Paris du mois dernier il est temps de se remettre en route pour le Dodécaudax. Depuis quelques années Thierry organise celui de Poitiers. J'y vais pour la deuxième fois. Je fais durer le plaisir car je ferai l'aller retour depuis Ménigoute (environ 80 km en tout). Nous sommes 26 au rendez-vous. Un peloton hétéroclite composé de randonneurs novices et d'autres plus expérimentés. Il faut le savoir dès le départ. C'est surtout une journée de partage et de convivialité.

Le jour se lève
A 7 h nous nous élançons. Départ tranquille. La météo devrait être superbe, pour l'instant je reste en long (les 25 autres sont en cuissards). Nous faisons le debrief du PBP, il y a toujours des histoires et anecdotes à raconter. Les kilomètres passent, nous faisons un arrêt à Moussac histoire de boire un coup. J'en profite pour retirer mes jambières. J'ai été con car j'ai mis un maillot manches longues ! Après 20 bonnes minutes nous voilà repartis. Deux gars semblent en difficulté, il faut veiller au grain pour ne perdre personne. Thierry fait souvent des comptages. Je me positionne en serre-file. J'essaie de couper le vent pour soulager un peu Pierre. Mais je n'ai pas le gabarit d'un allemand ou d'un norvégien... Allez c'est gagné pour le resto, nous arrivons à Le Dorat sur les coups de 12 h 30. Pile-poil à l'heure ! Photo de groupe, puis photo spéciale dédicace pour Fred. A l'initiative de Michel pour soutenir Fred après son grave accident sur le Paris-Brest... Avec le vent fort les gérants du resto ne peuvent pas baisser leur store. Nous cramons en plein soleil.


Ça roule
Une fois le repas englouti il faut grimper de nouveau sur le vélo. Le vent devient favorable ça va mieux pour tout le monde. Par contre il fait vraiment chaud, j'ouvre en grand la maillot ! Le parcours est sympa, il emprunte de petites routes sans circulation. Nouvelle arrêt bistro à Jouhet, nous avons fait les 3/4 de la distance. Il ne reste plus qu'à rentrer sur Poitiers. Thierry nous fait le coup de la panne (crevaison à l'avant) à Lavoux, 10 kilomètres du but. Une fois la réparation effectuée, Thierry file devant pour nous préparer une "collation au cul du camion". Et cette collation a été appréciée par tout les participants !

Merci pour cette belle organisation !

Album photo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.